Plan de déconfinement - Phase 4
Jean-Michel BLANQUER, le ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports et Roxana MARACINEANU, la ministre déléguée chargée des Sports ont annoncé qu’à partir du 11 juillet, l’ensemble des activités physiques et sportives pouvaient reprendre normalement dans les territoires sortis de l’état d’urgence sanitaire. Les activités de marche et de randonnée proposées par les structures fédérales peuvent donc s’organiser comme préalablement à la crise sanitaire ; il est cependant important de rappeler la nécessité d’une grande vigilance et responsabilisation de chaque pratiquant et encadrant ainsi que du respect des gestes barrières, de la distanciation physique et des protocoles de désinfection du matériel afin de limiter au maximum les risques de circulation du virus et de contagion.
 
L’interdiction de pratiquer avec un groupe de plus de 10 pratiquants a été levée pour l’ensemble des activités physiques et sportives organisées, cependant elle perdure sur la voie publique. C’est pourquoi la FFRandonnée préconise aux clubs d'organiser leurs sorties avec le même nombre d’adhérents qu’avant la crise sanitaire, mais en veillant au respect systématique de la distanciation entre eux et en divisant un grand groupe en plusieurs groupes espacés de quelques mètres lorsque sur la voie publique. Ainsi, la pratique en club ne favorisera pas la circulation du virus.

parution dans louliame revue associative de Velaux


cliquer sur les liens soulignés   pour acceder aux différentes pages





Promenades et randonnées

N'oubliez pas que la pratique de la randonnée est une activité physique pouvant comporter des risques, adoptez une attitude ainsi qu'une préparation adéquate. 

 

Afin que vous puissiez avoir un aperçu de ce qui vous attend sur les parcours, une bande annonce est éditée par les animateurs et animatrices.

Une randonnée

Même pour des marches de 2h30, à partir du moment où  elle est préparée à l'avance par un animateur, ou nous partons avec un sac à dos, que nous utilisons un topoguide et une carte, c'est une randonnée.

Elles sont de longueurs, de difficultés et de natures terrains très variés.

 

Ne pas confondre avec promenade.

Une promenade est l'action de se promener, c'est-à-dire, aller d'un endroit à une autre, avec ou sans but, pour se distraire ou se détendre.

Le terme promenade est lorsque que l'on se promène autour de chez soi, sans sac à dos sans topoguide, ni carte, en terrain connu, pour une destination plus ou moins improvisée.

La promenade ou la balade, on part ainsi dire ''les mains dans les poches''.

Mais pour la randonnée on se prépare et on emmène un minimum de choses pour se repérer, s'hydrater, se restaurer, se couvrir, etc.

 

Bonne randonnée à tous et à toutes avec l'ARPV.


Les membres du bureau et les accompagnateurs remercient tous ceux qui de près ou de loin, dans le passé ou aujourd'hui, tous ceux et celles qui chacun à leur mesure, ont permis cette formidable aventure de l'ARPV, un petit bout de chemin de vie que nous accomplissons ensemble à Velaux.



1993

2004

2014






Informations à l’attention du randonneur :

 

La randonnée n’est pas une simple promenade : selon le poids du sac et votre propre poids, selon la longueur et le dénivelé de votre randonnée ainsi que la vitesse de progression, selon les conditions météorologiques, selon votre niveau d’entraînement physique, votre organisme peut être en difficulté au cours de la randonnée rendant celle-ci de plus en plus difficile.

Avant de partir, renseignez-vous sur la longueur et le dénivelé de la randonnée, sur les conditions météorologiques prévues et choisissez votre parcours, en fonction de vos capacités physiques et psychologiques du moment.

 

N’oubliez pas enfin que si «

 

Un jour de sentier = Huit jours de santé »,

 

il faut rappeler qu’une randonnée mal préparée

 

peut devenir une randonnée ratée.

 

Avec votre médecin, évaluez vos capacités et connaissez vos limites.

Si vous présentez une maladie chronique mais équilibrée, ayez sur vous la (les) médicament (s) nécessaire(s) en cas d’incident et évaluez bien, avec votre médecin traitant, le niveau d’activité physique à ne pas dépasser : c’est tout l’intérêt de cet examen médical.